AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez|

Nikholas M. De Beaumont ıı 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Masculin
Nombre de messages : 15
Age du perso : 152 ans
Amour : Puis-je encore nommer cela « amour » ?
Phrase Perso : « Je l'aimais, d'une façon si violente que la pensée même de cet amour me tue. »
Changer l'icone

Date d'inscription : 14/04/2011
MessageSujet: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Jeu 14 Avr - 19:45

NIKHOLAS M. DE BEAUMONT. featuring Gaspard Ulliel
Poste Vacant oui

© fleurde...
Who is he ?

152 ans
Français, Paris
Vampire, Bloody
Indéterminé en Arts
Hétérosexuel
We want to know you.

« J'ai toujours espéré pouvoir devenir quelqu'un d'autre. Me réveiller un matin et ne plus avoir ce gouffre en moi qui me donner envie de mourir. J'aurai pu me perdre, un soir, dans une pure félicité, mais finalement, c'est mon coeur saignant qui me fit reprendre pied à la réalité. » C'est un être d'une grande profondeur d'esprit que nous avons là. Nikholas ne parle pas beaucoup, il ne trouve pas d'intérêt à parler lorsqu'il n'y a rien à dire, où lorsqu'il n'en ressent nullement l'envie. Il est ce garçon ténébreux et mystérieux qui reste en retrait des autres, et qui les connait mieux que personne. Il a ce regard d'artiste, qui vous met mal à l'aise. Il semble qu'il soit capable de voir votre âme, de mettre votre corps à nu, de vous découvrir d'un simple regard. Vous pourriez vous sentir terriblement gêné face à cette intrusion si violente. Mais il n'en est rien, car s'il peut voir ce que personne d'autre ne voit, il est aussi discret. Il garde les secrets mieux que quiconque. Surtout les siens. Personne ne sait réellement qui il est, sauf peut être Amatis , sa muse. Car elle ne peut être autre chose que cela. Elle seule sut enflammer son être, cet artiste au regard passionné, sur le corps de cette femme si belle. Cette passion violente fut bien vite destructrice, et lorsqu'elle le quitta, il mourut une première fois. C'est dans ses toiles que transpercent sa rancoeur, son amour, sa haine, sa passion. Lui reste un être distant, froid, cruel bien souvent. Peut-être certain y voient une preuve de sa vanité, de son orgueil. Peut-être est-ce le cas, mais Nikholas se moque de la gloire, de la célébrité. Il se moque du regard des autres sur lui, ou des murmures sur son passage. Il ne s'intéresse qu'à son art, à ses sentiments si violents qui l'assaillent. Il ne s'intéresse qu'à sa vengeance. Il peint dans la nuit, des toiles sans couleurs. La tristesse parait si désarmante que personne ne sait ce qu'elle peut réellement révéler de son auteur. Qui est-il ? « Je l'aimais, d'une façon si violente que la pensée même de cet amour me tue. » C'est un être passionné, avant tout. Un homme passionné.
We need to talk about

« Vous devez être fort. Votre mère ne reviendra pas. Elle est gravement malade, et elle ne pourra plus s'occuper de vous à présent. Considérez-la comme morte, et oubliez-la. » Il trempait son pinceau dans la peinture, mélange d'huile et de pigments colorés extraits de fleurs diverses. Il aimait la pâtes épaisse sous le pinceau, la couleur de l'eau soumise à différentes teintes, finissant bien souvent par devenir un noir d'ébène. Il était assis dans sa chambre, et sur son lit était allongée une femme nue, lui tournant le dos et le fixant dans un miroir à l'opposé de la pièce. Elle lui souriait, attendrie. Lui était concentrée sur sa toile, sur les formes et les couleurs. Le peu de traits qu'il avait tracé au fusain lui permettait de décrire des mouvements fermes et assurés. Il l'avait déjà peinte des centaines de fais, pourtant, il ne se lassait pas de la peindre encore : La femme. Peut-être cette névrose lui venait de l'abandon de sa mère, avant la disparition soudaine de son père. Il avait vécu dans un orphelinat où il savait que personne ne viendrait le prendre, au centre de Paris, et un jour, il avait décidé qu'il deviendrait quelqu'un. Il avait toujours aimé la peinture, et elle était venue à lui comme un don. Il était devenu peintre après des années d'apprentissage aux Beaux Arts. Il y était entré à quatorze ans.

« N'avez-vous jamais rêvé d'aller ailleurs ? De prendre vos pinceaux et de parcourir le monde. De peindre les pauvres âmes solitaires. C'est un don que vous avez, mon beau Nikholas. Vous volez l'âme des gens avec votre pinceau, et vous les rendez immortel. » Il aimait les putes, les filles de joies. Souvent, depuis qu'il avait fêté ses dix-huit ans et qu'il avait découvert le plaisir de la chaire, il allait dans les maisons closes dans le quartier de Montmartre, où il payait les filles pour le plaisir et pour l'art. Il les avait toutes peintes au moins une fois, et cela leur plaisait, il le savait bien. Il en jouissait, car rien ne lui semblait plus magnifique de son art. Lorsqu'il peignait ce n'était plus l'homme torturait, seul, et déchu qui s'exprimait, mais un être qui lui semblait bien plus parfait. Il regardait ses toiles, et alors seulement, il se permettait de sourire. Il avait quinze ans, lorsqu'une femme vint lui annoncer la mort de son père, assassiné, probablement pour une histoire de dette. Il n'en avait cure, disait-il. Mais depuis le noir était devenue une pièce maitresse dans ses oeuvres. Car elles n'étaient ni plus ni moins que des oeuvres, s'apparentant à celles des grands maitres d'un passé révolu. Il semblait que jamais il ne put se satisfaire entièrement de sa soif d'apprendre d'expérimenter. Il voulait tout connaitre de l'arts, de la peintures, de la matière. Il aimait les romans sur le sujet, et sur sa table de chevet, encore aujourd'hui, git un volume du Portrait de Dorian Gray dont il ne se lasse pas. Les pages sont déchirées, s'envolant sous le gré du vent. Et au milieu ce trouve la gardienne d'un secret bien gardée, brisant le coeur de cette âme solitaire : une rose noire séchée.

Il se rendait à Montmartre une fois encore. Il avait vingt ans ce soir-là, et désirait fêter l'évènement avec quelques amis rencontrés aux Beaux Arts des années auparavant. Ils se rendaient dans la maison close la plus réputée de cette ville de débauchés, et une fois installés ils se firent servir de l'absinthe et des filles. Alors qu'il discutait, assis sur un des canapés du salon, avec deux belles courtisanes, elle fit son entrée dans la pièce. Il se tut, fixant la divinité soudain apparue devant ses yeux. Elle se tenait devant lui, croisant son regard pour ne plus s'en défaire. Jamais. Il se leva, l'approcha avec hésitation, craignant de la voir disparaitre. Et lorsqu'il arriva à elle, et la toucha, son corps ne fut qu'un brasier immense. Il loua une chambre dans l'hôtel en face du Moulin Rouge, où il se réfugièrent tout deux pendant des mois. Il lui semblait que ce fut une éternité. Il la croquait, la peignait, lui faisait l'amour, l'embrassait, la cajolait, l'aimait de tant de façon qu'il en avait perdu la tête. Son nom encore aujourd'hui résonne dans son être comme une promesse : Amatis. Cette passion le rendait vivant, il souriait, riait, aimait, ne vivait que pour son bonheur et leurs plaisirs. Ils n'avaient besoin de rien d'autre qu'eux-même et cette dépendance aller être la cause de la perte de Nikholas. « La première fois où je vous ai vue, j'ai su que vous étiez faites pour moi. Tous les artistes ont besoin d'une muse, et je me désespérais de ne point la trouver. Mais j'ai trouvé une muse et une âme soeur. Une passion si immense qu'elle me dévore et me consume. Vous êtes ma perdition et mon bonheur, Amour. Et je suis votre serviteur. » Un jour, il rentrait d'une course qu'il devait faire à la demande d'un client qu'il rassasiait pour des raisons financiers. Il ne reverra jamais plus Amatis dans ses bras.

Le sang l'entourait, il était partout autour de lui, chantait pour lui, l'appelait, d'une voix envoutante affolante, passionnée. Elle était une amante affamée, amoureuses, fasciné par la puissance de ses gestes et sa soif. Il l'embrassait dans une danse érotique et violente. Elle le prenait contre lui, lui arrachait les yeux, la peau, les veines qu'il transperçait de ses dents. N'avait-il jamais aimé de la sorte ? Il était transi d'amour pour cette nouvelle amante qui semblait le comprendre mieux que quiconque. Les cris l'entouraient, affolés, hystériques, l'excitant encore et encore. Cette voix mélodieuses appelant le meurtre et la folie. Il étreignait ces femmes de joies qui l'avaient tant aimé jadis, et les laissaient suffoquer dans des marres de sang. Il riait de leur désarroi, lorsque le regard apeuré croisait le sien, le suppliant d'oublier, de faire demi-tour. De laisser la vie à ces jeunes femmes. Pourquoi ? Ces déesses étaient si cruelles qu'elles ne méritaient pas de vivre. Il leur riait au nez et les tuer, toutes une part une. Il les tuait, les vidait de leurs sangs, et dansait sur leurs cadavres. La fête dura une nuit entière. Il ne souffrait plus à présent. Il jouissait d'une nouvelle puissance de vivre. Il pouvait rire, enfin, sans risquer d'en souffrir encore. Il ne vivait que pour lui, cet instant lui appartenait entièrement. Pauvres folles ! Lorsque les cris cessèrent, ce fut sa voix à lui qui s'éleva dans l'édifice, hurla à son amante de le regarder, de regarder le monstre qu'elle avait fait de lui. Il lui demandait si elle en était fière, hurlant tel un dément en espérant qu'elle l'entende. Puis, il ria, fortement, son corps fut pris de soubresaut, et il tomba dans le sang qui jonchait le sol. Le silence se fit. Il pouvait voir son visage déformait par la rage dans le liquide rouge. Il mit ses mains ensanglantaient devant ses yeux écœurés. La nuit tomba au dehors. Il se leva alors, prit son manteau, et sortie en chantant. « Tôt un matin, le soleil était en train de briller. J'entendis une jeune fille chanter dans la vallée d'au-dessous. "Non ne me déçois pas, non ne me quittes pas, Comment a tu pu faire ça à une pauvre jeune fille ? " La porte se ferma sur son passage. Il rejoint sa chambre d'hôtel où il l'avait aimée durant une vie entière. Il fit ses affaires, et le lendemain, alors que la police arriva sur les lieux du crimes, il avait disparu.

« C'est une école de New York. J'en ai entendu parler par un ami l'autre soir. Je suis sure que tu t'y plaira. Il y a tout ce qu'il pourrait convenir à quelqu'un dans ta « situation ». Mais promets moi, Nikholas, que tu ne m'oublieras pas une fois que tu seras là-bas. » Il embrassa la petite fille qui venait de lui parler avec tant de douceur. C'était une surdouée, sans nulle doute. Elle habitait dans l'internat à côté de chez lui, et ils s'étaient rencontrés par hasard. Elle avait découvert ce qu'il était, sans qu'il ne sut comment. Elle était mourante aussi. Elle l'avait aidé à se contrôler, à ne tuer que les bonnes personnes. Ils avaient instauré une éthique, mais cela ne suffisait plus à présent. Il avait besoin de véritable barrière. Et surtout, il désirait ardemment se remettre à peindre. Cela faisait bien un siècle qu'il n'avait touché une toile du bout des doigts. Il avait disparu, il était mort, et il lui avait fallu du temps pour renaitre de cette perte si soudaine de son âme. Il avait eu besoin de temps et d'espace. Aujourd'hui, il devait vivre à nouveau. Il embrassa le front de la petite Kathlyn, et partit dans mots dits. Deux ans plus tard elle sera morte et enterrée dans le cimetière de Whitehorse. Lui, il prit un billet pour se rendre à New York. Il avait changé sans nulle doute, autant que le monde autour de lui. Il était devenu riche de manière étrange, il ne manquait de rien à part de lui-même. Il s'était perdu dans une richesse matérielle immonde. Il arrivait alors, vierge, pour une nouvelle vie. Il arrivait devant cette immense école, de nuit, et s'introduisit dans son enceinte avec une discrétion étonnante. Il alla directement à l'encontre de la directrice. « Je m'appelle Nikholas De Beaumont. Et je suis un vampire, Madame. » Il est considéré, depuis, comme le meilleur élève en Art de l'établissement. Tout du moins, l'un des meilleurs de la Night Class.

Cela fait quelques années qu'il vit dans cette université. Dire qu'il s'y plaisait au début était un euphémisme. Mais depuis, elle est revenue dans sa vie et ne saurait le laisser en paix. Son obsession est revenue et s'il ne peut se défaire d'elle et qu'il doit souffrir de leur séparation, alors personne ne pourra se contenter du regard amoureux de son Amatis. Il effraie tout ceux qui s'en approchent, qu'importe qu'ils soient humains ou vampires. Il les jalouse car elle leur parle, leur sourie, leur chante des louanges. Lui se sent bien seul en réalité, et s'enferme chaque jour un peu plus dans un mutisme inquiétant. Mais en plus de cela, ce sont des meurtres qui remettent en question l'équilibre de l'université qui lui tient tant à coeur à présent. Il se fiche bien de savoir qui est le nouveau prince, ou ce que pensent les Fondateurs de tout cela. Qu'il existe une quelconque hiérarchie dans leurs mondes l'indiffère. Lui fera tout pour protéger l'académie qui le sauva de la perdition, de la folie, et de la mort.


Who is behind the computer ?


Lizzy's
17 ans et quelques mois
J'ai trouvé le forum sur PRD
JE LOOOOOOOOOOOOOOOOOVE ** humhum ~ *chercher*
Tous les jours, sauf le mardi. Et je RP les week ends Sing



Dernière édition par Nikholas M. De Beaumont le Dim 17 Avr - 20:24, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice & admin
Fondatrice & admin
Theodora Jackman
Theodora Jackman
Féminin
Nombre de messages : 1187
Age : 25
Age du perso : 25 ans
Phrase Perso : C'est ma vision de voir XD


Date d'inscription : 08/08/2008

[+++]
Relations }:
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Jeu 14 Avr - 20:53

Nikholas !!! Youhou !! Il est pris. =D
XD
Bienvenue !!! ♥

Bonne chance pour la suite. ^^
Si tu as des questions n'hésite pas à les poser au staff.




crédit signature : SIL ; Crédit avatars : Tomorrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hunter-city.keuf.net
Masculin
Nombre de messages : 15
Age du perso : 152 ans
Amour : Puis-je encore nommer cela « amour » ?
Phrase Perso : « Je l'aimais, d'une façon si violente que la pensée même de cet amour me tue. »
Changer l'icone

Date d'inscription : 14/04/2011
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Jeu 14 Avr - 23:33

Je suis pris YOUHOU !!!
Je suis pris ?!? HAAAAAAAAN ~ *part se cacher* X_X
Merci chère chère chère Miss Jackman ( ca me rappelle un truc ca OO ) Fondatrice \o/ Je tenais à vous dire que dans le genre « Vampire Knight » votre forum est le premier à retenir mon attention **
Je LE LOOOOOOOOOVE !!
*STOP FLOOD SINON TU SERAS PENDU PAR LES PIEDS >______<*
Naaaaaan ;________;
Donc, bref, je fais ma fiche ce week end Very Happy Very Happy Very Happy
[ en plus je suis en vacance à la fin de la semaine \*o*/ ]

Merciiiiii encore pour votre accueil charmant ~ **
*part sur la pointe des pieds*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampire
Admin Vampire
Satis J. Baldwin
Satis J. Baldwin
Féminin
Nombre de messages : 470
Age : 25
Age du perso : 825 ans, mais une vingtaine d'année en apparence
Amour : William & Rafaël
Phrase Perso : Devil is just a point of view


Date d'inscription : 04/01/2009

[+++]
Relations }:
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Ven 15 Avr - 23:09



    Nikholas I love you Bienvenu parmi nous en espérant que tu te plaises ici ^^'






“ even angels have their wicked schemes

blackbird & Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Nombre de messages : 15
Age du perso : 152 ans
Amour : Puis-je encore nommer cela « amour » ?
Phrase Perso : « Je l'aimais, d'une façon si violente que la pensée même de cet amour me tue. »
Changer l&#39;icone

Date d'inscription : 14/04/2011
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Dim 17 Avr - 11:10

Satis Smile !!!!
Merci beaucoup ! Je termine ma fiche dans la journée je pense Sing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampire
Admin Vampire
Satis J. Baldwin
Satis J. Baldwin
Féminin
Nombre de messages : 470
Age : 25
Age du perso : 825 ans, mais une vingtaine d'année en apparence
Amour : William & Rafaël
Phrase Perso : Devil is just a point of view


Date d'inscription : 04/01/2009

[+++]
Relations }:
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Dim 17 Avr - 13:15



    Oh ne t'inquiète pas pour ça, prends ton temps tu es largement dans les délais x) ♥




“ even angels have their wicked schemes

blackbird & Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Nombre de messages : 15
Age du perso : 152 ans
Amour : Puis-je encore nommer cela « amour » ?
Phrase Perso : « Je l'aimais, d'une façon si violente que la pensée même de cet amour me tue. »
Changer l&#39;icone

Date d'inscription : 14/04/2011
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Dim 17 Avr - 20:25

Je pense avoir terminé !!
Peut-être qu'il manquera quelques lignes au caractère, si c'est le cas j'en rajouterai. XD
Je n'ai pas passé mon texte sous un correcteur pour le moment, mais si vous jugez que c'est nécessaire, je le ferai XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Vampire
Admin Vampire
Satis J. Baldwin
Satis J. Baldwin
Féminin
Nombre de messages : 470
Age : 25
Age du perso : 825 ans, mais une vingtaine d'année en apparence
Amour : William & Rafaël
Phrase Perso : Devil is just a point of view


Date d'inscription : 04/01/2009

[+++]
Relations }:
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Dim 17 Avr - 22:24



    J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ta fiche mon petit peintre Smile Il y a quelques fautes mais comme tu me dis que tu n'as pas vérifié, je ne t'en tiendrais pas rigueur, ne t"inquiète pas. Bon, tout me semble parfait, dans ce cas je te valide . Tu peux dès à présent ouvrir un susu de liens et de topics ^^'

    Si tu as la moindre question n'hésite pas.

    Enjoy




“ even angels have their wicked schemes

blackbird & Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 22
Age du perso : 900 ans
Amour : a une faible pour Satis Baldwin
Phrase Perso : Que le monde consume.
Changer l&#39;icone

Date d'inscription : 28/01/2011

[+++]
Relations }:
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Lun 18 Avr - 0:25

Bienvenue à toi mec !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Nombre de messages : 15
Age du perso : 152 ans
Amour : Puis-je encore nommer cela « amour » ?
Phrase Perso : « Je l'aimais, d'une façon si violente que la pensée même de cet amour me tue. »
Changer l&#39;icone

Date d'inscription : 14/04/2011
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100% Lun 18 Avr - 10:55

Je vous remercie Belle Satis ( pourrais-je vous peindre un portrait, s'il vous plait ?? ** )

Merci à toi, Mec XD *paff*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nikholas M. De Beaumont ıı 100%

Revenir en haut Aller en bas

Nikholas M. De Beaumont ıı 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vamp University :: BIENVENUE SUR VAMP' UNIVERSITY :: « Présentation de vos personnages » :: ▬ Bienvenue chez les fous !-